Articles

"Te veel heb ik van hem gehouden om hem niet te haten": De vlijmende liefde van Jean Racine in Andromaque

Author
  • Delphine Calle

Abstract

Avec Andromaque (1667) Racine crée la tragédie racinienne, qui se distingue des tragédies
précédentes par sa nouvelle conception de l'amour. Cet amour violent et meurtrier
se trouve désormais au premier rang et accable les meilleurs. Dans cette mesure Andromaque
participe aux débats des philosophes (Descartes) et moralistes (Pascal, La Rochefoucauld)
du XVIIe siècle sur le rôle des passions et de l'amour: sont-ils condamnables
ou bénéfiques, contrôlables ou anarchiques? Dans cet article, j'aimerais situer la position
de Racine dans ces discussions, en tenant compte du genre tragique et de ses implications morales.

How to Cite:

Calle, D., (2015) “"Te veel heb ik van hem gehouden om hem niet te haten": De vlijmende liefde van Jean Racine in Andromaque”, Handelingen - Koninklijke Zuid-Nederlandse maatschappij voor taal- en letterkunde en geschiedenis 69, p.27-42. doi: https://doi.org/10.21825/kzm.v69i0.17526

Downloads:
Download PDF
View PDF

78 Views

7 Downloads

Published on
26 Jan 2015
Peer Reviewed
License