À la droite de la droite : Longévité et hybridité du mouvement Nation

Abstract

Le développement de l’extrême droite est pour le moins contrasté en Belgique. Si elle constitue une force politique majeure en Flandre, elle demeure aux marges du système partisan ailleurs dans le pays. Pourtant, des formations d’extrême droite essayent des’y implanter aussi depuis de nombreuses années. Incapables de s’y développer, elles ont généralement une espérance de vie plutôt limitée. Fondé en 1999, le mouvement Nation fait figure d’exception. Sur la base d’un important corpus d’archives, cette recherche questionne la capacité de survie de Nation dans ce paysage en perpétuelle recomposition et suggère que c’est la nature hybride de Nation qui lui garantit cette longévité. En effet, il ancre à la fois son action dans le champ électoral et l’activisme politique traditionnel, d’une part, et dans l’extrémisme de droite, d’autre part. En démontrant à quel point une organisation politique se situant à la droite de la droite peut revêtir un caractère hybride, cet article propose de décloisonner la compréhension de phénomènes liés à l’extrême droite et de mieux saisir les interpénétrations entre eux.

Keywords

Nation, Nationalisme révolutionnaire, Extrême droite, Extrémisme de droite, Solidarisme

1006

Views

261

Downloads

Share

Authors

Benjamin Biard (Université catholique de Louvain)
Yves Rogister (SPF Intérieur)

Download

Issue

Publication details

Dates

Licence

Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0

Identifiers

File Checksums (MD5)

  • PDF: No checksum could be calculated.